Impôts : gérez au mieux la lourde fiscalité des revenus locatifs

Impôts : gérez au mieux la lourde fiscalité des revenus locatifs

Alors que les autres placements bénéficient d’une flat tax à 30 %, prélèvements sociaux compris, les revenus fonciers restent soumis au barème progressif.

Sur le papier, les revenus procurés par un placement immobilier sont matraqués, mais les micro-régimes et surtout la déduction des déficits ou les amortissements permettent d’alléger la facture. Que les loyers soient imposés dans la catégorie des revenus fonciers (logements loués vides) ou dans celle des bénéfices industriels et commerciaux

Retrouvez l’intégralité de l’article et tous les conseils de Christine Chiozza-Vauterin, avocat chez LightHouse LHLF en cliquant ici

 

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services